Scènes du ghetto en Pologne (1919-1920), le fonds Berlewi

Type
Exposition
-
Du 10 juin au 31 août 1997
Anonyme-Ecole juive, ghetto de Varsovie
Anonyme
Ecole juive, ghetto de Varsovie, Vers 1919
©DR - RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / DR/DR

Le musée d'Orsay a présenté un choix de 76 photographies données, en 1991, par Jean Chauvelin, célèbre galeriste de peinture constructiviste. Ces images ont appartenu précédemment au peintre constructiviste polonais Henryk Berlewi (Varsovie 1894-Paris 1967). De confession juive et originaire de Varsovie où il séjourna de 1913 à 1922, il compte parmi les précurseurs de l'art abstrait en Pologne. En 1928, il s'installe en France puis se réfugia dans le Midi pendant la guerre.
Ce reportage, qui constituait sa collection photographique, fut consacré à une communauté d'Europe Centrale fuyant l'Ukraine à la suite des pogroms de 1919.
En 1920 survint une famine, ce qui explique l'extrême pauvreté des extérieurs et des personnages aux vêtements rapiécés, souvent pieds nus. Une inscription mentionne sur plusieurs de ces images l'existence de "l'American Jewish Joint Distribution Committee", organisme caritatif créé en 1914 qui envoya en Pologne, dans les années 1919-1920, une équipe d'assistants sociaux pour aider les Juifs chassés de Russie.
Cet ensemble, remarquable par la qualité de la lumière et le sens de la mise en page, montre aussi bien des vues de quartiers, des intérieurs misérables, des classes talmudiques et des scènes de cantines que des figures isolées ou en groupe, dans leur cadre familial ou sur leur lieu de travail, dans des conditions de vie extrêmement précaires.
De nombreux Juifs polonais, dont le célèbre Alter Kaczine, ont travaillé sur le thème des ghettos. Au tournant du XIXe siècle, en Europe comme aux Etats-Unis avec Jacob Riis (1849-1914) et Lewis Hine (1874-1910), ce type de reportage social et historique prit une grande importance en photographie et en peinture.

Commissariat

  • Françoise Heilbrun, conservateur en chef au musée d'Orsay