Voir l'Italie et mourir. Photographie et peinture dans l'Italie du XIXe siècle

Type
Exposition
-
Du 07 avril au 19 juillet 2009
Friedrich Nerly-Venise, la place Saint Marc au clair de lune
Friedrich Nerly
Venise, la place Saint Marc au clair de lune, Vers 1842
©Niedersächsisches Landesmuseum, Hanover/DR

Le "Grand Tour" n'a pas disparu après le siècle des Lumières et l'émergence d'autres modèles esthétiques que ceux de l'Italie. Sa faveur sur les artistes et les simples touristes connaît même après 1850 un essor impressionnant, qu'ont favorisé les progrès de la communication et ceux de la photographie.
La nostalgie indissociable du pays de Virgile et l'attrait de ses beautés encore épargnées nourrissent une production considérable d'images. L'exposition se propose de les mettre en présence autour de quelques thèmes et fantasmes récurrents, qui circulèrent d'un médium à l'autre : les vestiges archéologiques et antiques, les sites majeurs de la culture européenne et les résiliences de l'ancien monde dans la population contemporaine.
L'Italie de tous les désirs, dont on ne revient jamais vraiment.

Plus d'information

Cliquer ici

Commissariat

  • Sur une idée de Guy Cogeval, Président du musée d'Orsay et de Dr. Ulrich Pohlmann, conservateur en chef au Stadtmuseum de Munich
  • Commissariat : Dr. Ulrich Pohlmann, conservateur en chef au Stadtmuseum de Munich ; Françoise Heilbrun, conservateur en chef au musée d'Orsay ; Joëlle Bolloch, chargée d'études documentaires au musée d'Orsay