Conférence inaugurale de l’exposition « Léon Spilliaert (1881-1946). Lumière et solitude »

Sous titre
Conférence suivie d'une projection
Orsay rencontres
-
Le 01 décembre 2020
Digue la nuit. Reflets de lumière, Spilliaert Léon (1881-1946) ,
Spilliaert Léon (1881-1946), Digue la nuit. Reflets de lumière
Paris, musée d'Orsay, conservé au musée du Louvre, Achat, 2011
©Musée d’Orsay, Dist. RMN-Grand Palais / Patrice Schmidt

Les commissaires de l’exposition, Leïla Jarbouai, conservatrice arts graphiques au musée d’Orsay, et Anne Adriaens-Pannier, attachée scientifique aux Musées royaux des Beaux-Arts de Bruxelles, vous introduisent à l’univers de Léon Spilliaert.

Nourri des œuvres d’Odilon Redon, de James Ensor et des écrits de ses compatriotes Émile Verhaeren et Maurice Maeterlinck, Léon Spilliaert subit l’influence du symbolisme fin-de-siècle. Il invente un style fait de solitudes inquiétantes et de perspectives infinies. Paysages maritimes désolés, autoportraits introspectifs et natures mortes mélancoliques, tous ses motifs sont marqués par un climat d’étrangeté. Réalisées le plus souvent sur papier, ces œuvres explorent, à travers des techniques aussi diverses que le crayon, l’encre de chine, le pastel ou la gouache, toutes les ressources du noir au sens propre et figuré.

La présentation de l’exposition par les commissaires sera suivie de la projection du film documentaire Les Silences de Spilliaert (durée : 50 min.) réalisé par Wilbur Leguebe en 2001.