James Ensor (1860 - 1949)

Au conservatoire

James Ensor
Au conservatoire
Vers 1893
huile sur toile marouflée sur panneau
H. 56,5 ; L. 71,5 cm.
Achat, février 2009
/ DR
En 1880, alors que Bruxelles devient une capitale du wagnérisme, James Ensor découvre la musique de Richard Wagner. Il est enthousiasmé et dessine La chevauchée des Walkyries (1883, collection privée), oeuvre marquée par le souffle épique du compositeur qui envahit ses paysages d'Ensor.
Au conservatoire s'inscrit dans une série plus tardive et rejoint les tableaux ironiques, sarcastiques ou simplement humoristiques, que le peintre réalise à partir de la fin des années 1880. Morceau par morceau, toute la société belge est attaquée - baigneurs, critiques d'art qui n'ont pas soutenu le peintre, juges, médecins, gendarmes, joueurs – et, bien sûr, amateurs exaltés et prétentieux. Cet ensemble de tableaux obéit à un dispositif très codifié que l'on retrouve ici : scène d'intérieur, symétrie, personnages identifiables décrits avec acidité, agitation, détails grotesques, voire scatologiques, couleurs vives, dessin précis, inscriptions, jeu de mots.
Les personnalités du conservatoire de Bruxelles ne sont ainsi épargnées ni par Ensor, ni par un public, qui jette indifféremment fleurs et lauriers, mais aussi chat, canard et, bien-sûr, hareng-saur, figure fétiche totémique (hareng-saur = art Ensor). La partition tenue par Madame Ida Servais, un célèbre professeur de chant, déroule une succession de mauvais jeux de mots qui amplifie le caractère dérisoire du culte wagnérien. Sous la forme d'un portrait suspendu au-dessus des personnages, Wagner lui-même apparaît, pleurant de colère et se bouchant les oreilles.
Le traitement des physionomies rappelle le goût particulier d'Ensor pour les masques de carnaval. Au conservatoire se place finalement à mi-chemin entre la peinture et la caricature, entre les figures fantastiques de Bosch ou Brueghel et les dessins des journaux illustrés contemporains.
Titre(s)
Au conservatoire
Artiste(s)
Ensor James
auteur
Ostende (Belgique) , 1860 - Ostende (Belgique) , 1949
Date
Vers 1893
Description
huile sur toile marouflée sur panneau
Dimensions
H. 56,5 ; L. 71,5 cm.
Inscription(s)
S. dédicacé b.d. : au futur Baron / Rinskopf / ENSOR\nS. titré au revers : James Ensor au conservatoire\ninscription sur le livret, partie gauche : He.Y.HOTO.yo / Ho y Ho Ho / HAUT Y HAUT / TROP HAUT / TROP D'EAU / CONSERVATOIRE / ROYAL\ninscription sur le livret, partie droite : WALQUIRIE / HAUT Y HO TOT / TROP TOT / TROP D'OS / " D'EAU / D'OS / BRUXELLES
Conservation
musée d'Orsay
Numéro d'inventaire
RF 2009 4
Historique
dans l'atelier de James Ensor,
1972, dans la collection André Joiris (acquis avant 1972),
Galerie Tarica, Paris,
jusqu'en 2009, dans la collection Pierre Bergé et Yves Saint Laurent (acquis de la Galerie Tarica),
2009, "Collection Yves Saint Laurent et Pierre Bergé. Art Impressionniste et Moderne", Paris, Christie's, en association avec Pierre Bergé & associés, Grand Palais, lundi 23 février 2009, lot n°20,
2009, acquis par préemption en vente publique par l'Etablissement public du musée d'Orsay (conseil scientifique de l'EPA M'O du 28/01/2009, commission des acquisitions de l'EPA M'O du 02/02/2009, conseil artistique des Musées nationaux du 23/02/2009, décision du président de l'EPA M'O du 23/03/2009),
Afficher l'historique
Exposition(s)
James Ensor
palais des Beaux-Arts,
Belgique, Bruxelles, 1929
Werken door James Ensor
Kunsthandel Huinck & Scherjon,
Pays-Bas, Amsterdam, 1930
Oeuvres de James Ensor
Kursaal,
Belgique, Ostende, 1931
Salon des humoristes
galerie Studio,
Belgique, Ostende, 1931
Ensor, ein Maler aus der spätten 19 Jahrhundert
Württembergischer Kunstverein,
Allemagne, Stuttgart, 1972
Karikaturen-Karikaturen
Kunsthaus Zürich,
Suisse, Zurich, 1972
James Ensor
The Art Institute of Chicago,
Etats-Unis, Chicago, 1976 - 1977
James Ensor
The Solomon R. Guggenheim Museum,
Etats-Unis, New York, 1977
Les symbolistes et Richard Wagner
maison du spectacle - La Bellone,
Belgique, Bruxelles, 1991
James Ensor
Banco Bilbao,
Espagne, Madrid, 1996
D'Ensor à Delvaux
musée provincial d'Art moderne,
Belgique, Ostende, 1996 - 1997
James Ensor 1860-1949 : Theatre of masks
The Barbican Art Gallery,
Royaume-Uni, Londres, 1997
Ensor
musées royaux des Beaux-Arts,
Belgique, Bruxelles, 1999 - 2000
James Ensor
Schirn Kunsthalle Frankfurt,
Allemagne, Francfort-sur-le-Main, 2005 - 2006
James Ensor en aan zee de l¿avant-garde
musée provincial d'Art moderne,
Belgique, Ostende, 2006 - 2007
James Ensor
Museum of Modern Art,
Etats-Unis, New York, 2009
James (art) Ensor
musée d'Orsay,
France, Paris, 2009 - 2010
Bij Ensor op bezoek
Kunstmuseum aan Zee - Mu.ZEE,
Belgique, Ostende, 2010
7 ans de réflexion. Dernières acquisitions
musée d'Orsay,
France, Paris, 2014 - 2015
La Musique Visuelle
The Pushkin State Museum of Fine Arts,
Russie, Fédération de, Moscou, 2014 - 2015
Afficher les expositions
Bibliographie
James Ensor / Verhaeren, Emile,
G. Van Hoest, Bruxelles, 1908
James Ensor / Le Roy, Grégoire,
G. Van Hoest, Bruxelles, 1922
James Ensor, catalogue raisonné des peintures / Tricot, Xavier,
La Bibliothèque des Arts, Paris, 1992
Ensor, la mort et le charme : un autre Ensor / Legrand, Francine-Claire,
Bibliothèque des amis du fonds Mercator, Anvers, 1993
James Ensor: sa vie, son oeuvre : catalogue raisonné des peintures / Tricot, Xavier,
Fonds Mercator, Bruxelles, 2009
48/14 La revue du Musée d'Orsay / Madeline, Laurence,
Réunion des musées nationaux, Paris, 2009
Afficher la bibliographie
Identifiant
150149
Iconographie
scène de la vie moderne, scène de genre
figure, nu et modèle
figure humaine
machine, instrument, véhicule
objet, ustensile, arme
autres éléments particuliers
Masquer la notice de l'œuvre