Coteau de l'Hermitage, Pontoise

Camille Pissarro
Coteau de l'Hermitage, Pontoise
en 1873
huile sur toile
H. 60,0 ; L. 73,0 cm.
© RMN-Grand Palais (Musée d’Orsay) / Hervé Lewandowski
Camille Pissarro (1830 - 1903)

La topographie très accidentée de Pontoise, construite sur une rive escarpée de l'Oise, se prête à des compositions insolites et constitue un sujet quasi inépuisable pour Pissarro. Il y apprécie particulièrement le mélange permanent de la campagne et de la ville.
Dans cette composition aux touches fragmentées et aux tons très rompus de bleu, de vert, de gris et de beige, l'artiste joue sur l'opposition entre d'un côté, les lignes sinueuses de la colline et des arbres, et de l'autre, les profils rectilignes des constructions.
Le traitement étonnant des parcelles cultivées accentue encore le caractère bizarre de l'espace ainsi figuré. Démarche habituelle pour l'artiste, Pissarro a repris le même motif mais par temps de neige. Ce détail le rapproche de Monet qui aime également poursuivre des effets de lumière variés sur des paysages familiers. Toutefois, en évoquant cette période de Pontoise, il faut surtout rappeler que Paul Cézanne vient souvent travailler aux côtés de son ami et que de ces contacts constants résulte une influence réciproque.

Oeuvre non exposée en salle actuellement