Edgar Degas (1834 - 1917)

Danseuses

Edgar Degas
Danseuses
entre 1884 et 1885
pastel sur papier
H. 75,0 ; L. 73,0 cm.
Dation, 1997
© Musée d’Orsay, Dist. RMN-Grand Palais / Patrice Schmidt
Avec ce pastel, Degas revisite une thématique déjà abordée dans sa production des années 1870 : les ballerines au repos. Il reprend également ses études régulières sur les effets de contre-jour, éclairage qui "enlève en silhouette", supprime les détails, gomme les signes distinctifs d'un visage et d'un corps les rendant anonymes.
Mais tout en usant de formules anciennes, Danseuses, innove par son format, sa composition, et constitue sans doute le témoignage le plus important de ce que l'on a appelé la "période classique" de Degas. Vers 1884, le peintre, en effet, simplifie sa composition, réduit la profondeur de son espace pictural, rabaisse son point de vue pour le rapprocher de la normale et se concentre sur un seul personnage ou groupe de figures. Il abandonne du même coup les intentions souvent caricaturales des oeuvres précédentes. Il répond ainsi à une aspiration exprimée par la critique et le public : protester "contre le fouillis des tons et la complication des effets dont crève la peinture contemporaine". De ce point de vue, Danseuses a valeur de manifeste.
Degas utilise ici un format presque carré, inhabituel chez lui à cette date mais qu'il reprendra souvent par la suite. Alors qu'auparavant, il jouait dans ses "classes de danse" sur des figures isolées et de grands vides, il groupe ici six figures qui se touchent et se répondent, formant une sorte de créature unique à plusieurs têtes, plusieurs bras et plusieurs pattes. La blancheur des tutus assure la transition d'un corps l'autre et les gestes se font écho.
Une lumière inégale et crue qui avive l'éclat d'un dos et d'une épaule, la blondeur ou la rousseur d'une chevelure. Et le pastel tantôt dense, tantôt léger, traduit admirablement le vaporeux des tutus, l'aspect gris et poussiéreux de cette salle. Il permet également de brusques éclats colorés, tels le rouge et le jaune presque vert d'un chignon.
L'oeuvre annonce les impressionnantes séries de danseuses des années 1890 et 1900. Alors Degas reprendra des gestes, des attitudes similaires, jouant sur des coloris différents. Mais Danseuses est unique et n'a suscité aucune réplique, aucune variation. C'est un chef d'oeuvre qui prouve, au moment où l'impressionnisme se disloque, où Renoir, Pissarro et Monet tâtonnent, l'étonnante vitalité de l'artiste.
Titre(s)
Danseuses
Groupe de danseuses
Artiste(s)
Degas Edgar
auteur
Paris , Ile-de-France (France) , 1834 - Paris , Ile-de-France (France) , 1917
Date
Entre 1884 et 1885
Description
pastel sur papier
Dimensions
H. 75,0 ; L. 73,0 cm.
Inscription(s)
S.h.d. : Degas
Conservation
musée d'Orsay
Numéro d'inventaire
RF 51757, Recto RF 51757
Historique
en 1885, dans la collection Durand-Ruel, acheté à l'artiste le 19 juin 1885 pour 1000 francs,
en 1885, dans la collection Emile Boivin, acheté à Durand-Ruel le 1er juillet pour 1500 francs,
1997, accepté par l'Etat à titre de dation en paiement de droits dus au titre d'une donation-partage pour les Musées nationaux (comité du 03/10/1996, conseil du 09/10/1996, commission interministérielle d'agrément du 29/01/1997, décision du Ministre du Budget du 30/05/1997, arrêté du 27/06/1997),
1997, attribué au musée d'Orsay, Paris,
Afficher l'historique
Exposition(s)
Exposition Degas : peintures, pastels et dessins, sculptures, eaux-fortes, lithographies et monotypes
galerie Georges Petit,
France, Paris, 1924
Edgar Degas.1834-1917
galerie Durand-Ruel,
France, Paris, 1960
Le mystère et l'éclat. Pastels du musée d'Orsay
musée d'Orsay,
France, Paris, 2008 - 2009
Degas Danse Dessin. Hommage à Degas avec Paul Valéry
musée d'Orsay,
France, Paris, 2017 - 2018
Afficher les expositions
Bibliographie
Exposition Degas au profit de la ligue franco-anglo-américaine contre le cancer / Galeries Georges Petit,
Galeries Georges Petit (Paris), Paris, 1924
Degas et son oeuvre / Lemoisne, Paul-André,
Arts et métiers graphiques, Paris, 1946
Edgar Degas. 1834-1917 / Galerie Durand-Ruel,
Galerie Durand-Ruel, Paris, 1960
48/14 La revue du Musée d'Orsay / Loyrette, Henri,
Réunion des musées nationaux, Paris, 1997
Le Mystère et l'éclat : pastels du Musée d'Orsay / Guégan, Stéphane ; Salé, Marie-Pierre ; Roquebert, Anne ; [et al.],
Musée d'Orsay ; Réunion des musées nationaux, Paris, 2008
L'Art du pastel / Burns, Thea ; Saunier, Philippe,
Citadelles & Mazenod, Paris, 2014
Afficher la bibliographie
Matériaux et techniques
Identifiant
129106
Iconographie
figure, nu et modèle
élément d'architecture
Masquer la notice de l'œuvre