Hymne à la vie

Auguste Renoir
Hymne à la vie
en 1914
pendule : bronze, fonte à la cire perdue
H. 71,0 ; L. 51,2 ; P. 27,5 cm.
Don Alfred Daber, 1981
/ DR
Auguste Renoir (1841 - 1919)
Rez-de-chaussée, Pavillon amont

A la fin de sa vie, Renoir s'installe dans le sud de la France, à Cagnes-sur-Mer. Malgré sa paralysie, il accepte d'exécuter des sculptures. C'est le marchand Ambroise Vollard qui lui présente Richard Guino, un élève de Maillol. De 1914 à 1918, Guino travaille sous la direction de Renoir à des sculptures dont les thèmes sont identiques à ceux de ses peintures : portraits de ses proches, ou nus, comme dans cette pendule qui montre un homme et une femme rendant hommage à un enfant.