L'Adieu du roi Boabdil à Grenade

Alfred Dehodencq
L'Adieu du roi Boabdil à Grenade
Vers 1869
huile sur toile
H. 377,0 ; L. 275,0 cm.
© RMN-Grand Palais (Musée d’Orsay) / Gérard Blot
Alfred Dehodencq (1822 - 1882)
Rez-de-chaussée, Salle 24

Dehodencq, à partir de la fin des années 1840, visite l’Espagne puis le Maroc. Ces voyages lui inspirent le plus souvent des scènes pittoresques ou orientalistes.
Pour ce rare portrait historique, l’artiste représente un épisode de la vie du dernier émir de la dynastie nasride, Boabdil (Mohammed XII de Grenade).
Contraint à l’exil après la prise de Grenade par les rois catholiques en 1492, le souverain se retourne une dernière fois vers sa ville et pleure.
Le point de la vue en légère plongée et le mouvement de recul Boabdil, contraire à celui de sa monture et de son écuyer, rendent la composition particulièrement vivante et spectaculaire.