Jean-François Millet (1814 - 1875)

Le Repas des moissonneurs

Jean-François Millet
Le Repas des moissonneurs
Vers 1850
pastel, aquarelle, peinture à l'huile et crayon noir sur papier beige
H. 50,0 ; L. 86,0 cm.
© RMN-Grand Palais (Musée d’Orsay) / DR

Jean-François Millet réalise un de ses chefs-d’œuvre graphiques avec Le repas des moissonneurs. Ce dessin au fusain, à la peinture à l’huile et aux rehauts de pastel constitue l’une des plus abouties des 55 études qu’il a exécutées pour la peinture Le repos des moissonneurs présentée au Salon de 1853 où le collectionneur américain Martin Brimmer l’acquiert pour la léguer au musée des Beaux-Arts de Boston. L’œuvre du musée d’Orsay est très proche de la composition définitive, dans des teintes plus ocres toutefois qui accordent davantage d’éclat à la lumière dardante du moment le plus chaud d’une journée d’été.

Millet a d’abord intitulé sa peinture Ruth et Booz. Celui qui n’a peint que de rares sujets bibliques se réfère ici au Livre de Ruth pour évoquer l’instant fugace mais solennel où le propriétaire terrien Booz présente Ruth aux travailleurs des champs, alors qu’ils prennent leur repas. Booz tient les mains de la jeune et pauvre veuve qui glane dans les champs après la récolte. Par ce geste, il désigne celle qui deviendra son épouse et la mère de son fils. La discrète et humble nouvelle arrivée n’a pas encore posé le pied gauche au sol. 

Dans les années 1850, le mouvement réaliste a pris une ampleur qui ne laisse guère de place aux scènes religieuses comme le déplore Baudelaire dans sa critique du Salon de 1859. Pour la présenter au Salon, Millet estime plus judicieux d’intituler sa peinture Le Repas des moissonneurs. La pause méridienne imposée par la chaleur est également un des moments qui scandent les récoltes et moissons. Millet est lui-même fils de paysan : il a récolté et moissonné dans les champs de sa Normandie natale jusqu’à l’âge de 18 ans et rend hommage par un talent incomparable aux moissonneurs, glaneurs, faneurs. Il leur confère une dignité sculpturale, une placide sérénité ancrée dans le sol qu’ils travaillent. Plus que le grand propriétaire terrien de la Bible, Booz vêtu simplement évoque ici la figure du métayer et celle du père de Millet. Depuis la tradition biblique et l’exil de Ruth, le glanage est resté l’apanage des pauvres. Chez Millet il est réservé aux femmes représentées isolées, à l’écart du groupe ou en majesté dans un élégant ballet coordonné qui fait oublier ce qu’il constitue de répétitif, fastidieux et harassant. La glaneuse est consacrée à travers la figure de Ruth et grâce au Repas des moissonneurs.

Titre(s)
Le Repas des moissonneurs
Ruth et Booz
Artiste(s)
Millet Jean-François
auteur
Gréville-Hague , Basse-Normandie (France) , 1814 - Barbizon , Ile-de-France (France) , 1875
Date
Vers 1850
Description
pastel, aquarelle, peinture à l'huile et crayon noir sur papier beige
Dimensions
H. 50,0 ; L. 86,0 cm.
Inscription(s)
cachet gris, vente Veuve Millet, b.g. : J.F. Millet\nau verso à la pierre noire, de la main du frère de l'artiste : Dessin de mon frère J.F. Millet donné à W.P. Babcock par J.B. Millet
Conservation
musée d'Orsay
Numéro d'inventaire
RF 4182, Recto RF 4182
Historique
collection Jean-Baptiste Millet, frère de l'artiste,
collection W. P. Babcock, don de Jean-Baptiste Millet,
collection Walter Gay,
1894, vente veuve Millet, Paris, Hôtel Drouot, 24 et 25 avril 1894, n°1 repr. (mis à la vente par Babcock),
1913, accepté par l'Etat à titre de don de Walter Gay,
1913, attribué au musée du Louvre, Paris,
1986, affecté au musée d'Orsay, Paris,
Afficher l'historique
Exposition(s)
Chefs-d'oeuvre de l'Art français
palais Royal,
1937
Dibujos Franceses siglos XII a XX
Biblioteca nacional de Colombia,
Colombie, Bogota, 1938
Pastels français
musée de l'Orangerie,
France, Paris, 1949
[sans titre]
ville,
France, Paris, 1960
Cent cinquantième anniversaire de la naissance de J.-F. Millet
musée Thomas Henry,
France, Cherbourg-en-Cotentin, 1964
J.-F. Millet : le portraitiste et le dessinateur
musée Jacquemart-André,
France, Paris, 1964 - 1965
Jean-François Millet
Galeries nationales du Grand Palais,
1975 - 1976
Les archives du rêve. Dessins du musée d'Orsay - Carte blanche à Werner Spies
musée de l'Orangerie,
France, Paris, 2014
Archiv der Träume. Meisterwerke aus dem Musée d'Orsay. Ausgewählt von und interpretiert für Werner Spies
Albertina,
Autriche, Vienne, 2015
Jean-François Millet
musée des Beaux-Arts,
France, Lille, 2017 - 2018
Afficher les expositions
Bibliographie
Les Grands peintres aux ventes publiques, II / Soullié, Louis,
L. Soullié, Paris, 1900
Musée national du Louvre. Catalogue des peintures exposées dans les galeries. I. École française / Brière, Gaston,
Musées nationaux ; Palais du Louvre, Paris, 1924
L'Art du paysage en France - Essai sur son évolution de la fin du XVIIIe siècle à la fin du second Empire / Dorbec, Prosper,
H. Laurens, Paris, 1925
L'Art du paysage en France / Gsell, Paul,
[s.n.], Paris, 1928
Millet / Bouchot-Saupique, Jacqueline,
[s.n.], Paris, 1930
Musée National du Louvre : Catalogue des Pastels / Gay, Paul,
[s.n.], Paris, 1950
Le Mystère et l'éclat : pastels du Musée d'Orsay / Guégan, Stéphane ; Salé, Marie-Pierre ; Roquebert, Anne ; [et al.],
Musée d'Orsay ; Réunion des musées nationaux, Paris, 2008
Société de reproduction des dessins de maîtres / Anonyme,
1911
Millet / Cain, Julien,
[s.n.], Paris, 1913
BMF / Leprieur, Paul,
[s.n.], Paris, 1913
Millet raconté par lui-même / Moreau-Nélaton, Etienne,
[s.n.], Paris, 1921
Afficher la bibliographie
Identifiant
18129
Iconographie
scène
figure, nu et modèle
végétation, alimentation
Masquer la notice de l'œuvre