Le Roi des Aulnes (Erlkönig)

Maurice Denis
Le Roi des Aulnes (Erlkönig)
en 1893
aquarelle, gouache et peinture dorée sur traits de crayon sur papier collé sur un support secondaire
H. 17,5 ; L. 73 cm avec cadre H. 52 ; L. 97,4 ; EP. 3,8 cm
© Musée d’Orsay, Dist. RMN-Grand Palais / Patrice Schmidt
Maurice Denis (1870 - 1943)

A l’instar de ses amis Nabis, soucieux de réaliser des objets utiles et esthétiques et par la même de rompre les frontières et la hiérarchie entre art et arts appliqués, Maurice Denis conçoit des projets décoratifs dès le début des années 1890. A côté d’éventails, de paravents, de cartons de vitraux ou de papiers peints, il exécute une quinzaine d’abat-jour. Il semble être un des rares du groupe avec Félix Vallotton à s’être essayé à cet objet que le peintre suisse figure par ailleurs dans son tableau Le dîner, effet de lampe (1899, Musée d’Orsay ). Le Roi des Aulnes se rattache à cet ensemble et revêt une valeur particulière pour le peintre. Ce dernier l’offre à sa jeune épouse Marthe à l’occasion de son vingt-deuxième anniversaire, mentionnant la date sur le tronc d’arbre à gauche de la composition.

Oeuvre non exposée en salle actuellement