Juste Lisch (1828 - 1910)

Projet de gare des Invalides, élévation de la façade latérale

Juste Lisch
Projet de gare des Invalides, élévation de la façade latérale
entre 1893 et 1894
crayon, plume et encre noire, aquarelle
H. 45,9 ; L. 66,0 cm.
© RMN-Grand Palais (Musée d’Orsay) / Hervé Lewandowski

Ces deux élévations représentent la nouvelle gare que souhaite édifier la Compagnie de l'Ouest lorsqu'elle décide de prolonger sa ligne des Moulineaux jusqu'aux Invalides. Le projet prévoit l'érection de deux pavillons symétriques, l'un pour le départ et le second pour l'arrivée, de part et d'autre de l'hôtel des Invalides dessiné par Libéral Bruant (1637-1697). Au centre de l'esplanade, en contre-bas, dix à douze voies de chemin de fer doivent être percées sur une surface de 35 000 m2. Les deux bâtiments reprennent l'architecture caractéristique des gares parisiennes depuis la gare de l'Est dûe à l'architecte François Alexandre Duquesney (1847-1850).
L'auteur de ce projet est vraisemblablement Juste Lisch, l'architecte de la Compagnie, dont les archives contiennent une étude préparatoire à ces dessins. Le projet soulève une vive polémique, qui prend une ampleur inattendue du fait de l'émergence de la conscience patrimoniale dans la capitale, relayée par la Société des amis des monuments parisiens. Les protestataires s'insurgent contre la mutilation de la perspective sur la façade de Bruant et contre l'amputation d'un des plus larges espaces verts de Paris. Débattu au conseil municipal, dans la presse et enfin à la Chambre, ce projet est finalement abandonné en janvier 1894. Quelques années plus tard, Lisch imaginera une nouvelle gare, réduite à un seul bâtiment de style XIV, avec des voies en sous-sol. Elle sera inaugurée en 1900 pour l'Exposition universelle.

Titre(s)
Projet de gare des Invalides, élévation de la façade latérale
Artiste(s)
Lisch Juste
attribué à
Alençon , Basse-Normandie (France) , 1828 - Paris , Ile-de-France (France) , 1910
Date
Entre 1893 et 1894
La Compagnie de l'Ouest décida de prolonger la ligne des Moulineaux jusqu'aux Invalides dès 1890. Proposant l'élévation de deux pavillons symétriques de part et d'autre du bâtiment des Invalides et, au centre de l'esplanade, le percement de plus de dix voies de chemin de fer, le projet souleva de vives contestations. Il était vraisemblablement de Juste Lisch, alors architecte de la Compagnie, dont les archives contiennent une étude préparatoire à ces deux dessins. Le projet fut abandonné en janvier 1894.
Description
crayon, plume et encre noire, aquarelle
Dimensions
H. 45,9 ; L. 66,0 cm.
Conservation
musée d'Orsay
Numéro d'inventaire
ARO 1980 91
Historique
jusqu'en 1980, dans la collection Elisabeth Murat, Paris,
1980, acquis par les Musées nationaux pour le musée d'Orsay (comité du 26/06/1980),
1980, attribué au musée d'Orsay, Paris,
Afficher l'historique
Exposition(s)
Paris probable et improbable. Dessins d'architecture de la collection du musée d'Orsay
musée d'Orsay,
France, Paris, 2008 - 2009
Afficher les expositions
Bibliographie
Musée d'Orsay. Catalogue sommaire illustré des dessins d'architecture et d'art décoratif / Loyrette, Henri ; Mathieu, Caroline ; Crosnier Leconte, Marie-Laure,
Réunion des musées nationaux, Paris, 1986
48/14 La revue du Musée d'Orsay / Thomine-Berrada, Alice,
Réunion des musées nationaux, Paris, 2008
Afficher la bibliographie
Identifiant
58114
Masquer la notice de l'œuvre