Projet de vase de style byzantin en acier repercé à jour et damasquiné d'or et d'argent

Frédéric-Jules Rudolphi
Projet de vase de style byzantin en acier repercé à jour et damasquiné d'or et d'argent
en 1855
crayon, plume et aquarelle
H. 39,0 ; L. 26,3 cm.
1993
© Musée d’Orsay, Dist. RMN-Grand Palais / Sophie Crépy
Frédéric-Jules Rudolphi (1808 - 1872)
Oeuvre non exposée en salle actuellement

La production de Rudolphi, orfèvre danois installé à Paris, est admirée par ses contemporains pour l'excellence du dessin et de l'exécution. Ses créations se signalent particulièrement par l'alliance originale de sources médiévales, Renaissance ou orientales, et par des combinaisons audacieuses de matériaux et techniques très divers. Beaucoup de ses oeuvres ont disparu, mais son Catalogue des objets d'orfèvrerie artistique nous renseigne sur sa production ornementale et sur son goût caractérisé par l'emploi fréquent des pierres dures et d'ivoire sculpté.
Ce projet de vase provient d'un fonds de dessins de l'atelier de Rudolphi. Il correspond à une pièce qui a été présentée à l'Exposition universelle de 1855, et acquise l'année suivante par le Museum of Ornamental Art de Londres (devenu le Victoria & Albert Museum).
La discrète polychromie du col, de la panse et du pied, indiquée sous forme de légers rinceaux rouges, jaunes et bleus, suggère un décor émaillé. Pourtant, il n'en est rien. Dans la réalisation finale, Rudolphi tire sobrement parti des coloris et des différents traitements de surface des métaux - acier ajouré, damasquinage d'or et d'argent, argent ciselé -, discrètement ponctués de turquoises, d'émeraudes et de rubis.