Variations en violet et vert

James Abbott McNeill Whistler
Variations en violet et vert
en 1871
huile sur toile
H. 61,5 ; L. 36,0 cm.
acquis avec le concours du fonds National du Patrimoine et la participation de Philippe Meyer, 1995
© Musée d’Orsay, Dist. RMN-Grand Palais / Patrice Schmidt
James Abbott McNeill Whistler (1834 - 1903)
Oeuvre non exposée en salle actuellement

Esthète raffiné, Whistler est l'un des interprètes les plus sensibles de la vogue pour les arts de l'Extrême-Orient qui s'épanouit en Europe à partir des années 1860. Variations en violet et vert apparaît ainsi comme un sommet du japonisme whistlerien. Le peintre transpose littéralement les bords de la Tamise, thème originel de la composition, dans l'univers plastique des estampes japonaises, dédiant entièrement son tableau au pouvoir de l'évocation plutôt qu'à celui de la description.
Les signes des nouvelles références visuelles de Whistler abondent, du format vertical qui ménage avec bonheur l'audace du vide suggéré par le fleuve laiteux, au traitement fluide usant de tons subtilement dégradés. La signature inscrite dans un cartouche, et le cadre, conçu par l'artiste, signé comme la toile d'un papillon, parachèvent l'exigence décorative et la profonde originalité du projet esthétique de l'artiste.
On mesure avec cet exemple combien la peinture de paysage repensée par Whistler à l'aune du Japon, compta dans la genèse de l'impressionnisme et son exaltation de l'effet atmosphérique.