Vase

Daum
Vase
Vers 1905
verre soufflé-moulé, vitrification
H. 10,8 ; DM. 9,2 cm.
Don de David et Constance Yates, en mémoire de Patrick Roger-Binet, 2007
© RMN-Grand Palais (Musée d’Orsay) / Hervé Lewandowski
Daum
Oeuvre non exposée en salle actuellement

L'intérêt de ce petit vase en verre réside dans l'absence de tout motif. Elle témoigne de la volonté de Daum d'explorer de nouvelles voies, dans lesquelles il ne serait fait aucune place aux décors végétaux, dont l'abus commence à lasser dès 1900 la critique et la clientèle en quête de nouveauté. Aussi voit-on Daum développer les connaissances acquises dans la mise en place des fonds colorés et ces derniers atteindre, par l'exaltation de la couleur, le statut de décor.
Ici, nulle trace de naturalisme, même si l'oeil peut imaginer ça et là, dans les nuages et veines multicolores, une rose mousseuse ou un rocher couvert de lichens.
Tantôt d'une grande franchise, tantôt dégradés, ces jeux de colorations sont accentués par les parois légèrement cabossées. Ces déformations plastiques du vase renvoient au monde de la céramique, notamment celle d'Extrême-Orient. De même, le décor rappelle les recherches d'effets colorés non figuratifs, entreprises par les maîtres de la céramique occidentale des vingt dernières années du XIXe siècle : Ernest Chaplet (1835-1909), Auguste Delaherche (1857-1940) ou Albert Dammouse (1848-1926).