Vénus à Paphos

Jean Auguste Dominique Ingres
Vénus à Paphos
Vers 1852
huile sur toile
H. 91,5 ; L. 70,3 cm.
© RMN-Grand Palais (Musée d’Orsay) / Franck Raux
Jean Auguste Dominique Ingres (1780 - 1867)

Ainsi que le titre l'indique, ce tableau représente Vénus, la déesse romaine de l'amour et de la fécondité. Au fond, derrière une abondante verdure peinte par Alexandre Desgoffe, élève et collaborateur d'Ingres, apparaît un temple antique. Ce détail - de même que la présence de Cupidon enfant - suggère sans équivoque que la femme nue au premier plan est bien Vénus. Pourtant, dans l'un de ses carnets, Ingres écrit "Ebauche pour une Vénus, portrait-tableau", et souligne le mot "portrait" pour bien insister sur le genre de la toile. Celle-ci ne se résume donc pas à un simple tableau mythologique. D'ailleurs, cette Vénus ne ressemble guère aux divinités assez stéréotypées qu'Ingres aime dessiner, avec une physionomie particulière, qui met en valeur un visage ovale aux grands yeux bleu-gris.