Vue du Nil

Eugène Fromentin
Vue du Nil
entre 1820 et 1876
huile sur bois
H. 32,5 ; L. 41,0 cm.
Legs de Paul Laurans, 1926
© RMN-Grand Palais (Musée d’Orsay) / Hervé Lewandowski
Eugène Fromentin (1820 - 1876)

Alors qu'au début du XIXe siècle, de nombreux peintres se contentent de représenter un Orient fictif, Eugène Fromentin acquiert une vision plus authentique grâce à de nombreux voyages en Algérie et en Egypte.
Pour cette paisible Vue du Nil, le peintre s'appuie sur une solide composition. La partie consacrée au ciel occupe les deux tiers du tableau, la ligne d'horizon sépare cette zone de celle dévolue aux eaux du fleuve. A droite, un bâtiment placé juste au bord de la rive coupe soudain la vue. Plongé dans l'ombre, il symbolise les constructions de l'homme face aux éléments naturels.
La rigidité de ces lignes est contrebalancée par les obliques des vergues des felouques qui introduisent ici l'élément pittoresque. Il faut remarquer la dominante grise et l'aspect terne de cette toile qui contrastent avec les compositions antérieures de Fromentin, plus riches en couleurs.
L'artiste ne s'est pas intéressé à l'Orient seulement en tant que peintre, mais aussi en tant qu'écrivain. En 1857 et 1858, il publie successivement Un été dans le Sahara, puis Une année dans le Sahel.

Oeuvre non exposée en salle actuellement