Musée d'Orsay: L'empire des sens (Ai no korida)

L'empire des sens (Ai no korida)

Réalisation et scénario : Nagisa Ôshima
Japon-France, 1976, 109 min
VOST

Avec : Eiko Matsuda, Tatsuya Fuji

Film interdit aux moins de seize ans

L'amour de Sada Ebe et de son patron Kichizo les entraine dans une escalade érotique sans limite.

Basé sur un fait divers authentique, L'empire des sens nous montre deux êtres qui vont jusqu'au bout de leurs désirs, par delà les contraintes morales, sociales ou religieuses, et n'ayant plus avec les autres que des rapports leur permettant de prolonger leur plaisir. Pour nous faire comprendre la force de leur expérience il fallait que le cinéaste brise lui aussi des tabous, Oshima réalise ainsi le premier film non pornographique montrant des actes sexuels non simulés. Ce n'est donc pas seulement le récit qui renvoie à Sade mais aussi le geste radical et révolutionnaire que représentait une telle audace. "C'est la première fois que quelque chose s'inscrit au cinéma qui puisse se comparer à l'écriture de Sade", écrivait Pascal Bonitzer à l'époque. Et comme Sade, Oshima ne cherchait pas avant tout le scandale (qu'il provoqua néanmoins, surtout au Japon où le film fut mutilé) mais une honnêteté et une liberté absolue. Pour cette raison, le temps n'a en rien atténué la force de L'empire des sens.

Voir la bande-annonce



L'empire des sens (Ai no korida)
Nagisa Oshima (1932-2013)L'Empire des sens1976 © Argos / Oshima / The Kobal collection

Aumentare la fonte Diminuire la fonte Stampare

Facebook
TwitterInstagramYouTube